Alors voilà, votre association est présente sur Internet. Parfait. Oui mais…

Etre présent ne signifie pas grand chose si vous n’êtes pas actifs. Grâce à votre présence, on peut vous trouver, soit. Mais ce n’est qu’en étant actif que vous favoriserez le contact et l’échange.  La question est donc : voulez-vous seulement que l’on vous trouve, ou voulez-vous également favoriser le contact ? Voici 5 pistes pour être actifs sur Internet et ainsi favoriser la création de liens numériques.

 

#1 Soyez actifs sur votre site web

Des questions à vous poser : où se trouvent vos actualités sur votre site web ? Comment montrez-vous votre dynamisme associatif ? Où peut-on voir les visages de vos bénévoles, vos publics en action ?

Un axe à privilégier : montrez les actualités et visages humains de votre association dès votre page d’accueil. N’hésitez pas à mettre des photos, des vidéos. Variez le style de vos actualités : annonces, retour sur un événement, interviews, etc. Ainsi, je n’ai pas à chercher sur votre site pour me faire une idée de votre vitalité. Dès l’entrée, je vois qu’il se passe des choses chez vous. Que vous êtes engagés sur votre thématique, et qu’il y a de la vie.

Une bonne résolution à prendre : Poster minimum 2 actualités par mois.

 

#2 Soyez actifs sur vos réseaux sociaux

Des questions à vous poser : à quelle fréquence postez-vous sur vos réseaux sociaux ? Qui s’en occupe ? Pourquoi avoir choisi tel ou tel réseau ?

Un axe à privilégier : créer une page sur un réseau pour ensuite la laisser mourir d’ennui, n’est pas une bonne idée. Si vous voulez être actifs sur vos réseaux sociaux, vous devez définir une charte éditoriale. Fixez-vous des règles. Combien de posts par semaine ? Quels types de posts ? Pour qui ? Pour quoi ?

Une bonne résolution à prendre : crééz un tableur et notez-y toutes vos idées de posts, chaque semaine de chaque mois. Utilisez ce document pour créer vos contenus sur vos réseaux.

 

#3 Favorisez la possibilité de contact

Des questions à vous poser : vous êtes une association, il doit être facile d’entrer en contact avec vous. Est-ce le cas ?

Un axe à privilégier : privilégiez le contact web, de façon claire. Montrez que vous êtes accessible, qu’il est possible d’entrer en lien avec vous.

Une (ou deux…) bonne(s) résolution(s) à prendre : rendez la rubrique « contact » de votre site web visible, et sachez qui (dans votre équipe) doit répondre aux messages et dans quel délai. Sur votre page Facebook, ouvrez l’option. Allez dans l’onglet « paramètres » et vérifiez qu’à la ligne « Messages », les gens puissent contacter votre page en privé. Ensuite, même chose… Qui va répondre aux internautes et dans quel délai ?

 

#4 Pratiquez la curation

Des questions à vous poser : renseignez-vous votre audience sur votre thématique ?

Un axe à privilégier : sur les réseaux sociaux, ne parlez pas que de vous. Votre audience est intéressée par votre association, mais aussi et surtout par votre thématique. Toutes les infos en lien avec cette thématique sont donc susceptible de toucher vos membres sur le web. La curation est l’art d’utiliser votre veille internet pour en extraire des contenus que vous partagerez ensuite à votre communauté. Soit en retravaillant leur substance, soit en partageant directement des liens de tiers. Double impact. Pour vous, parce que vous vous documentez, restez informés sur votre thème, et découvrez des sites et personnes qui peuvent se transformer en partenaires ou avec qui vous pouvez établir des liens. Et parce que partager du contenu tiers montre votre ouverture. Pour votre audience, parce que vous lui donnez de l’information en lien avec ses centres d’intérêts.

 

 

Une bonne résolution à prendre : pratiquez une veille web sur votre thématique, puis pratiquez la curation. De temps à autres, postez sur vos réseaux sociaux, des liens menant vers des contenus qui ne vous appartiennent pas. Intéressez-vous à Scoop-it.

 

#5 Créez des passerelles terrain-web

Des questions à vous poser : comment donnez-vous envie aux gens de vous suivre sur le web ? Comment faites-vous la passerelle entre web et terrain ?

Un axe à privilégier : permettez aux internautes d’être spectateurs d’un événement « live » qui a lieu sur le terrain, à travers internet. « Live-twittez » une activité, « facebookez » une activité en temps réel… Un de vos membres, présent sur le terrain, équipé d’un smartphone, prends des photos et gère l’alimentation directe de vos réseaux sociaux… Outre les photos (si le droit à l’image vous fait peur), il peut simplement poster des phrases citées par les participants à votre activité… Ou même poster une vidéo grâce à Instagram ou Vine… Permettant ainsi à ceux qui ne sont pas présents, de suivre un événement de terrain. Ceci permet également de montrer qu’il se passe des choses dans votre association, en jouant sur le côté « immédiateté ».

 

Une bonne résolution à prendre : tester ceci lors du prochain événement de votre association…

Hep ! Avant de quitter cette page, participez au p’tit sondage qui va bien 😉

Laquelle de ces 5 pistes souhaitez-vous mettre en oeuvre prochainement ?

View Results

Loading ... Loading ...
By | 2017-10-27T13:48:40+00:00 8 décembre, 2014|Présence web|

About the Author:

2 Comments

  1. Adeline Parenty 11 décembre 2014 at 9 h 12 min - Reply

    Toujours aussi motivant, et aussi simple à mettre en oeuvre. Merci !

C'est à vous !