Qui connaît votre association ? Sur quel territoire ? Votre nom circule-t-il comme vous le souhaitez ? Autant de questions qui reviennent toutes à un même mot : notoriété.

Qu’est-ce que la notoriété ? C’est votre renommée, votre réputation. Il s’agit en fait du degré de présence du nom de votre association, dans l’esprit des personnes. Il s’agit de quelque chose de quantitatif. Par exemple, ¾ des 25-35 ans de votre commune, connaissent le nom de votre association.

Une illustration ? Si je vous demande, là, maintenant, de me citer une association humanitaire. Quel est le premier nom qui vous vient spontanément en tête ? Prenez 1 seconde de réflexion…

Eh bien ce nom reflète la notoriété spontanée de l’association que vous venez de citer. Citez-moi maintenant une association sportive. Ça y est ? C’est un second exemple.

Mais la Notoriété pose d’autres interrogations. Les personnes citent-elles spontanément votre nom ? Connaissent-elles simplement votre nom ? Votre nom figure-t-il en pôle position, en seconde, en troisième, ou carrément dans le fond de la liste ?

A quoi ça m’avance ?

Voilà une bonne question… Avoir une idée de votre notoriété est directement lié à votre communication. Il s’agit d’un moyen de mesurer son efficacité. Vous constatez que votre notoriété a augmenté depuis la mise en place de vos nouveaux outils de communication ? Un bon point pour vous. Votre démarche s’avère efficace. Vous pouvez aussi constater l’évolution de votre notoriété chez une certaine tranche de la population, ou sur un territoire donné. Dans ce cas, l’un de vos outils a probablement plus touché cette tranche… Et si vous constatez que votre notoriété spontanée commence à chuter, c’est peut-être qu’une autre association a pris le dessus. Votre notoriété agit donc comme un indicateur de l’efficacité de votre communication.

Je vous vois venir. Tout ceci, c’est bien gentil, vous dites-vous. Mais comment fait-on exactement pour mesurer sa notoriété ? Réponse : avec un thermomètre pourtant gratuit que tout le monde ne pourra pas forcément se permettre d’utiliser. Le nom de ce thermomètre ? L’enquête, ou sondage.

Aperçu de la démarche

Pourquoi vous ne pourrez pas forcément vous permettre d’utiliser cet outil ? Peut-être par manque de temps, d’énergie, de préparation. Ce n’est pas une mince affaire, de réaliser une telle enquête.

Il faut d’abord déterminer la tranche de population que vous souhaitez interroger. Si vous voulez connaître votre notoriété sur votre commune, vous n’allez pas interroger tous les habitants. Vous allez prendre un certain nombre de personnes. Un échantillon représentatif, donc. Puis vous allez choisir le moyen par lequel vous allez les interroger (tel, mail, face à face…). Puis vous allez déterminer les questions à poser, et enfin, vous allez les leur poser. En face à face, ou bien par Internet… (On peut tout imaginer, reste encore à mettre en place un système fiable de recueil des données). Une fois tout cela effectué, vous allez analyser les réponses et en extraire votre indice de notoriété.

Ce que la Notoriété ne vous dit pas

Je répète, la notoriété est quelque chose de quantitatif. Elle consiste à savoir combien de personnes connaissent votre nom, selon les critères que vous aurez établi (% des gens sur le territoire, % des plus de 40 ans, % des femmes, etc.)

Mais la notoriété ne vous dit pas ce que ces personnes qui vous connaissent, pensent de vous. Elles peuvent vous connaître autant en positif qu’en négatif… Et savoir ce que les personnes pensent de vous ne relève plus de la notoriété. Cela relève de l’image. La votre, en l’occurrence. Par exemple, vous pouvez très bien avoir une formidable notoriété et une image catastrophique, ou l’inverse. Et vous savez quoi ? Cette image est, elle aussi, véhiculée par votre communication…

Les alternatives

Comme dit plus haut, vous ne pourrez probablement pas mettre en œuvre un tel questionnaire. Aussi, vous ne pourrez peut-être pas compter sur l’étude de votre notoriété pour évaluer vos actions de communication. Corneguidouille ! Tout ça pour ça ! Eh bien oui. Mais au moins, maintenant, vous savez vraiment ce qu’est la notoriété. Et puis me direz-vous, vous avez d’autres chats à fouetter avant de vous intéresser à votre notoriété. Et peut-être avez-vous raison.

Une chose reste certaine. Si vous ne pouvez compter sur l’analyse de votre notoriété pour évaluer les retombées de votre communication, d’autres moyens existent et vous en connaissez plusieurs. A défaut de faire une enquête auprès de gens que vous ne connaissez pas forcément, vous pouvez déjà faire une enquête auprès des personnes qui vous rejoignent. Comment vous ont-elles connu ? Par le biais de quel outil de communication ? Etc. La seule chose que vous devez garder en tête, c’est d’évaluer votre communication. Que cette évaluation passe par l’étude de votre notoriété ou non, n’est pas la question fondamentale.

 

Le mot de la fin : Alors quoi, connaître sa notoriété, pour une association, cela sert juste à flatter l’égo ? Peut-être que oui, dans une certaine mesure… Tant que l’étude de la notoriété n’est pas complétée par une étude de l’image. En tout cas, si vous avez d’autres moyens d’analyser les retombées de votre communication, vous pouvez sans doute vous passer de celui-ci.

 

Creative Commons License photo credit: o5com

By | 2017-10-27T13:48:59+00:00 20 juillet, 2011|Principes clefs|

About the Author:

4 Comments

  1. Mathias @incanorama 1 septembre 2011 at 18 h 23 min - Reply

    Puisqu’il est question de communication sur ce site, et donc aussi de communication électronique et digitale, les associations ou autre organisations quelles qu’elles soient peuvent aussi étudier leur public, cibles, réputation… au travers de l’outil Google Analytics qui permet d’étudier et, comme son nom l’indique, d’analyser la fréquenetation de son site (qui vient? D’où on vient? Combien de temps on vient? ou autres), mais aussi de savoir par quel site sont passés les visiteurs pour arriver chez vous : Google (termes de recherches utilisés) ou autres sites sur lesquels vous apparaissez grâce à vos liens, mais également de très nombreuses autres options. Très bon outil!

    • Sébastien - Comm Asso ! 2 septembre 2011 at 7 h 24 min - Reply

      Bonjour Mathias,

      Effectivement, Google Analytics est un outil incontournable. Il sera traité lors d’un prochain article du Blog 😉

  2. Marie 15 février 2014 at 12 h 25 min - Reply

    Très beau site, pédagogie et pertinence comme mot d’ordre, merci

C'est à vous !