C’est certain, la communication est une chose à ne pas prendre à la légère, car elle est porteuse de plusieurs enjeux. Mais ceci ne veut pas dire pour autant qu’elle doit devenir quelque chose de lourd, de difficile à gérer ! A vrai dire, vous pouvez même vous amuser avec elle 🙂

communication associative

Faire ressortir le côté ludique !

La communication pour une association peut être abordée comme un jeu. Non, je ne suis pas tombé sur la tête et je ne dédramatise rien du tout:) Je pense réellement que la démarche de communication est quelque chose de ludique. D’un côté, la partie créative permet d’explorer, de s’amuser avec les visuels (affiches, flyers, etc.). De l’autre, tout ce qui englobe le plan de communication se déroule à la manière d’une partie de cartes…

Rien ne doit être figé. Il faut sans cesse se renouveler, être créatif. L’essence même de la démarche de communication est qu’il faut tester en permanence ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, jusqu’à avoir la meilleure stratégie possible. Une fois votre plan de communication créé et votre communication mise en route, il y a 3 étapes incontournables. Vous avez joué vos cartes et voici ce qui se passe :

 

  • Vous testez votre jeu -> vous voyez comment fonctionnent les supports mis en place, le planning, quelle interaction vous êtes parvenus à créer avec votre public, la manière dont votre message se répand, etc.

 

  • Vous observez votre score -> vous analysez les retombées de votre stratégie, ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas donné les résultats escomptés.

 

  • Vous tirez les leçons pour mieux jouer la prochaine fois…

 

Améliorez votre score, misez sur vos points forts

Il est nécessaire de ne pas trop surestimer la pression établie par votre démarche de communication. Tant que vous avez bâti votre stratégie selon un plan attentivement pensé, et tant que vous savez tirer des leçons de vos actions et de vos outils, rien n’est voué à l’échec. Mais pour tirer des leçons, il faut s’être fixé, en amont, des objectifs mesurables et avoir défini la façon de les mesurer.

Votre analyse fera ressortir les points faibles et les points forts de votre communication. Mon conseil, c’est de se concentrer sur les points forts, de manière à les rendre encore plus solides. Ne perdez pas trop de temps à travailler vos points faibles. Misez d’abord sur ce qui fonctionne le mieux. Deux avantages à cela :

 

  • Vous savez que le temps employé à solidifier vos points forts n’est pas du temps perdu, puisque vous cherchez simplement à améliorer quelque chose qui fonctionne déjà.

 

  • Vos points forts concernent vos outils qui fonctionnent le mieux, votre message auquel les gens sont le plus réceptifs, etc. En conséquence, ce sont eux qui vous apportent le plus. Ils sont également ce qui donne une couleur à votre association, ce qui font sa spécificité.

 

Le mot de la fin : prenez la communication comme un jeu. Préparez convenablement vos cartes, décidez de la façon dont vous allez les jouer, puis analysez votre résultat. Et faites mieux la prochaine fois 🙂

By | 2017-10-27T13:48:56+00:00 20 mars, 2012|Principes clefs|

About the Author:

C'est à vous !