La P.A.O
(Publication Assistée par Ordinateur), concerne la création des supports de communication. Plaquettes, affiches, cartes de visites, kakemonos et autres outils sont le résultat de ce que vous imaginez, mis en forme grâce à une suite de logiciels.

Le plus souvent, c’est la suite Adobe qui est utilisée et qui détient le monopole.
Adobe Photoshop, pour les images web, les flyers, les affiches…
Adobe In-design pour les maquettes de journaux, magazines, etc.
Adobe Illustrator, pour le dessin vectoriel, logos, fonds, etc.

La P.A.O est quelque chose d’incontournable pour la création d’outils de communication. Seul problème potentiel, une licence pour Adobe Photoshop CS5 (la dernière version du logiciel à l’heure où j’écris ces lignes), coûte environ 1000 €… A ce prix, mieux vaut rentabiliser l’investissement. Ou alors, trouver d’autres outils alternatifs. Des « Free and Open Source Software »…

Promoting free software license understanding and compliance: the International FOSS Law Review

Des solutions alternatives

La bonne nouvelle, c’est que les FOSS, autrement dit les logiciels libres et Opensource, ne cessent d’évoluer et permettent maintenant de réaliser des visuels professionnels, sans passer par la case des 1000€. Certains remplissent pleinement leur rôle, d’autres, bien que davantage performants qu’il y a une ou deux années, ne sont pas encore à la hauteur de la suite Adobe. Mais tout ceci progresse, et mérite d’être signalé, si votre budget n’est pas extensible…

Ces logiciels sont sans cesse améliorés par une communauté de développeurs et contributeurs qui ne demandent rien en échange. Il n’y a pas de propriétaire du logiciel et le libre est encadré par des normes éthiques. Où se procurer ces logiciels alternatifs ? Sur Internet, en téléchargement. Pour 0 € (mais les dons sont acceptés et bienvenus… Une façon de remercier les personnes qui donnent de leur temps pour développer ces outils). Rapide panorama des outils potentiels pour votre association :

Les 3 logiciels phares

Face à Adobe Photoshop : Gimp
Logo GimpLa première fois que j’ai essayé Gimp, je l’ai trouvé trop basique et peu mature. C’était en 2007. Près de quatre ans plus tard, j’ai téléchargé la dernière version. Et j’ai été bluffé. Même s’il n’égale pas l’actuel photoshop CS5, Gimp commence à être assez complet pour créer de bons visuels. Son interface rejoint de plus en plus celle de Photoshop et il est donc assez simple à prendre en main si vous êtes déjà familier de l’outil d’Adobe. Il reste sans doute à Gimp quelques efforts à faire pour être plus pratique et complet, mais au final, ce logiciel Opensource permet de mener à bien de petites tâches graphiques, ou de plus grandes, si vous avez le courage et la patience de fouiller dans les fonctionnalités.

Télécharger Gimp

Face à Adobe Illustrator : Inkscape
Logo InkscapeSans aucun doute le plus performant des trois logiciels Opensource dont il est question ici. Je l’utilise depuis environ deux ans et c’est avec lui que le logo de Comm Asso a été créé. Il constitue une alternative solide à Adobe Illustrator. Vous pouvez l’utiliser pour créer vos logos et dessins vectoriels sans soucis. Je vous encourage grandement à l’essayer 😉

Télécharger Inkscape

Face à Adobe In-design : Scribus
Logo ScribusLa prise en main n’est pas si simple que l’on voudrait, mais Scribus permet néanmoins de créer des maquettes de magazines avec toutes les options dont vous aurez besoin. Plus récent que les deux autres, il y a fort à parier qu’il devrait continuer d’évoluer dans le bon sens et devenir un excellent outil, à terme. Pour l’heure, il permet déjà de réaliser de multiples projets. Je l’utilise également depuis deux ans. J’ai réalisé des catalogues de formation ainsi que la maquette d’un livre photo avec lui. Mon seul bémol réside en l’ergonomie, que je ne trouve pas forcément pratique ni évidente à prendre en main, au début…

Télécharger Scribus

 

Le mot de la fin : il vous est possible d’adopter la P.A.O sans vous ruiner tout en créant des outils visuels ayant un rendu professionnel, grâce aux logiciels alternatifs décrits ci-dessus. Bien entendu, il ne faut pas négliger le temps de prise en main pour chacun d’eux. Mais surtout, gardez à l’esprit que de nouvelles versions continuent de sortir au fil du temps. Si, bien qu’étant déjà performants, ces logiciels ne vous satisfont pas aujourd’hui, revenez y jeter un œil demain. Vous verrez probablement la différence…

 

Le p’tit sondage qui va bien :

Votre association utilise-t-elle la P.A.O libre ?

View Results

Loading ... Loading ...

 

Creative Commons License photo credit: opensourceway