Beaucoup d’associations se posent la question d’être (ou pas) sur Facebook. J’avais déjà évoqué le sujet dans l’article ce que Facebook peut faire pour votre association (ou pas). J’y conseillais de créer une page Facebook plutôt qu’un groupe.

Si Facebook fait partie des usages d’une bonne partie de votre public, je pense sincèrement que vous devriez tester ce réseau social. Aujourd’hui, je persiste et signe. Voici 5 bonnes raisons de vous pencher sur ce réseau, pour votre communication associative.

 

1. Créez une interaction

Facebook ne s’utilise pas juste pour faire joli ou pour faire de l’autopromotion. Il s’agit d’un outil et comme tout outil, il doit être utilisé correctement. L’interaction est la fonction première de Facebook, en ce qui concerne le monde associatif. Vous postez du contenu susceptible d’intéresser votre audience, votre communauté réagit, vous réagissez aux réactions de votre communauté. Finalité : créer du lien.

 

2. Améliorez votre référencement

Le fait d’être présent sur les réseaux sociaux (pas seulement sur Facebook), permet d’améliorer votre référencement. Les internautes partagent plus facilement sur les réseaux sociaux, les informations qu’ils trouvent sur ces derniers. Ainsi, vos membres partageront plus facilement vos posts Facebook, que les articles de votre site web. De plus, la dernière mise à jour de Google (nommée « Pingouin »), favorise davantage le référencement des pages partagées sur les réseaux sociaux.

 

3. Valorisez vos membres

Sur Facebook, vous parlez à la fois à vos amis potentiels et à vos membres, vos bénévoles. Vous devez donc parler également de ces derniers. Ils sont les stars de votre page. Sans eux d’ailleurs, cette dernière ne peut exister. Vous pouvez donc les valoriser à travers votre page. Les remercier, les mettre à l’honneur sur des articles en lien, les faire participer à des concours, récolter leurs photos et les publier sur votre mur… Etc. Ici, faites preuve de créativité ! (Voir aussi l’article L’art de aloriser vos bénévoles)

 

4. Relayez de l’information

Vous ne parlez pas que de vous. Vous relayez des informations susceptibles d’intéresser votre audience. Votre diffusion est plus complète, vous pouvez y placer des liens dont vous ne parlez pas nécessairement sur votre site web. La diffusion de ces informations supplémentaires renforcent l’intérêt des internautes pour votre page Facebook. Vous solidifiez votre communauté autour de votre thématique et accentuez votre leadership et votre crédibilité.

 

5. Association et Facebook : gardez le contact

C’est aussi à cela que servent les réseaux sociaux. Pensez à vos anciens adhérents, qui pour des raisons de temps ou d’éloignement géographique, ne peuvent plus s’investir dans votre association. Grâce à votre page Facebook, ils peuvent garder contact avec vous, continuer à interagir d’une autre manière…

Association et Facebook

Encore une fois, Facebook doit être utilisé intelligemment. Ceci induit votre présence. Pour jouer son rôle, une page Facebook doit être mise à jour régulièrement. C’est un élément à prendre absolument en compte avant de se lancer dans la création d’une page. Qui va l’administrer ? A quelle fréquence ? Pour y dire quoi ? Quelle sera votre ligne éditoriale ? Et surtout, quels sont vos objectifs ? J’enfonce le clou, mais je répète : une page Facebook n’est qu’un outil. Un outil doit être intégré dans une stratégie web. Sans cette stratégie, l’outil ne sert à rien ;) Comme si vous fabriquiez un tiroir sans savoir dans quel meuble vous allez le poser…

 

Le mot de la fin : souvenez-vous tout de même que vous n’aurez pas d’intérêt à avoir une page Facebook si vos membres acquis et potentiels n’utilisent pas ce réseau social. Utilisez cet outil s’il fait déjà partie des usages d’une bonne partie de votre public (cf – « Bien choisir ses outils » par Lilian Ricaud).

 

Le p’tit sondage qui va bien :

Votre association utilise-t-elle Facebook ?

View Results

Loading ... Loading ...